Inspirations & Découvertes

Humans of Lille: Découverte et Interview

Humans of Lille: Dès que j’ai eu connaissance de ce joli projet, j’ai su que je vous en parlerais sur le Blog. En effet, il y a, comme son nom l’indique, quelque chose de profondément humain dans cette démarche.

Le concept: une photographie et un témoignage de personnes croisées au détour d’une rue, le tout rassemblé sur un site et une page facebook. Le résultat: une galerie de portraits et un éventail de témoignages, tour à tour drôles, touchants, émouvants ou encore atypiques…

Humans of Lille, c’est vous, c’est moi, c’est tous ces gens que nous pourrions découvrir au hasard d’une conversation sur un sujet tantôt léger tantôt grave, mais toujours enrichissant d’un point de vue personnel. C’est un pèle mêle vivant et un condensé d’humanité.

Humans of Lille

A l’origine de ce projet : Brandon Stanton, un jeune homme originaire de Chicago, venant de perdre son emploi, et fraîchement débarqué à New York. Il a créé Humans of New York en 2010. Le concept s’est ensuite rapidement développé et étendu aux capitales du monde entier : Paris, Londres, Berlin… Et depuis novembre 2014, à Lille, à l’initiative d’une jeune femme de 25 ans: Marion. Nul doute qu’ailleurs dans le monde, l’aventure « Humans of … » continuera à se développer encore un peu plus…

Je vous propose donc de laisser Marion nous en dire un peu plus sur Humans of Lille et sur ses motivations, aux travers de ses réponses à mes questions. J’en profite d’ailleurs pour la remercier une nouvelle fois d’avoir répondu favorablement à ma demande!

Humans of Lille

 

En premier lieu, je te demanderai évidemment de te présenter en quelques mots, afin de faire savoir au lecteurs qui est Marion ?

J’ai 25 ans, et je suis originaire de Grenoble où j’ai fais mes études en communication. Je termine mes études à Lille, dans un master spécialisé en communication et culture ! Ce projet n’a rien à voir avec mes études, il se fait en parallèle.

Et bien sûr, une présentation du projet : Humans of Lille, c’est quoi ?

Humans of Lille est un projet né grâce au projet initial « Humans of New York », lancé il y a 4 ans dans la ville de New York. Il s’agit d’un travail photographique : le but étant de faire des portraits de personnes rencontrées dans la rue, avec une interview publiée pour accompagner la photo. Ce sont des questions sur le vécu, sur des expériences ou des anecdotes personnelles qui sont en général posées. Il touche tout le monde, petits et grands, et toutes catégories sociales confondues.

Pourquoi te lancer dans un tel projet? Quelle en a été la motivation première?

J’ai déjà beaucoup aimé le projet New Yorkais, que j’ai suivi dès les premières images. Quand je suis arrivée à Lille pour terminer mes études, j’avais en tête depuis un bon moment ce projet dans sa version Lilloise. J’ai lancé ma page en août 2014, et les premières images sont arrivées début novembre. Ma motivation première ? je dirais l’impatience de rencontrer du monde, de m’intéresser aux histoires de chacun, de mettre en avant les aventures des Lillois. Les débuts étaient un peu impressionnants, mais toujours passionnants.

Combien de portraits as tu réalisé à ce jour?

J’ai réalisé au total 113 portraits, ce qui représente à peu près 160 personnes et quelques chiens ! 🙂

Quelles sont les réactions des personnes que tu abordes, comment accueillent elles le projet quand tu leur présentes?

De plus en plus de personnes que j’interroge connaissent le projet, mais encore beaucoup n’en avaient jamais entendu parler. C’est donc toujours plaisant d’expliquer rapidement le concept. Je suis toujours étonnée de voir l’ouverture des gens, leur plaisir à me raconter un morceau de leurs histoires et se laisser prendre en photo. Les gens sont plein d’humour, simples et abordables. Il suffit d’aller à leur rencontre !

Quels sont les sujets les plus souvent abordés?

Le vécu, les souvenirs, les moments forts, sont des sujets que j’aborde souvent. Leur rapport à ville également. Il me faut un point d’ouverture, et après les choses se racontent plus facilement.

As-tu des refus catégoriques ?

Bien sûr, et je les accepte ! Beaucoup sont allergiques au mot Facebook ! Alors j’essaye de nuancer, de leur présenter le projet sous un autre aspect, et certains acceptent une photo de leurs mains, de leurs téléphones, pour ne pas montrer leurs visages. Si le refus est catégorique, la discussion ne l’est pas toujours ! Qu’un portrait soit publié ou non, la rencontre est pour moi la première motivation.

Quelles ont été tes rencontres les plus marquantes? : Qu’elles soient émouvantes, drôles ou atypiques…

Toutes les rencontres provoquent une émotion. Bien sûr, je rencontre des personnes qui sont parfois à la rue, dans une misère sociale profonde, ce sont beaucoup de moments qui me marquent. C’est une forme d’empathie assez singulière, et ce sont des gens avec qui je reste un long moment pour échanger. J’aime aussi beaucoup aller voir les personnes âgées. Elles sont particulièrement difficile à convaincre, mais elles ont de la bouteille comme on dit ! Alors les histoires se révèlent pleines de surprises. 

A quelle fréquence publies tu? Combien de temps cela représente t il de travail, entre les prise de vues et la rédaction?

Pendant l’année, j’ai réussi à publier tous les deux jours de façon régulière. Pendant les vacances d’été, j’ai pris un peu plus de temps, donc je publie en ce moment tous les 3 ou 4 jours. J’espère reprendre un rythme plus régulier dans les prochaines semaines. Évidemment c’est un projet qui demande un temps conséquent, surtout avec mes études à côté. Pour 1 semaine de publication, je passe entre 3 et 4 heures de photos dans la rue, les interviews peuvent se faire entre 15mn et 2h ! La rédaction est aussi longue. Pour bien faire, je passe une demi heure à peu près sur chaque article, plus le temps de relecture fait par une équipe que j’ai réunie pour une correction plus poussée.

Tes photos sont très vivantes: Quel appareil photo utilises tu ?

Je travaille avec un Canon 700 D avec un 50mm comme objectif. L’idéal pour les portraits !

Comment imagines tu l’avenir pour ton projet, et d’une manière plus générale quels sont tes projets à titre personnel ?

Le projet, depuis les débuts se veut simple et humble. C’est vraiment ce que j’essaye de maintenir. La démarche est toujours la même, je ne souhaite pas d’autres méthodes pour réaliser mes portraits. C’est aussi pour ça que je souhaite m’effacer, pourvoir travailler tranquillement dans la rue, ne pas me mettre en avant, ce sont des choses que je souhaite pour le projet. D’ailleurs, on me prend très souvent pour un homme lorsque l’on m’écrit 🙂 (Cette modestie, on le voit dans le projet New Yorkais, qui est toujours aussi réussi, même avec un succès fulgurant aux États Unis, et partout dans le monde). L’avenir, j’espère donc le vivre sereinement, avec toujours plus de rencontres, d’histoires… et pourquoi pas réaliser un livre qui réunissent ces portraits. Pour l’instant je continue de parcourir les rues 🙂

En quoi cette expérience a t elle changée ta vision sur  » l’humanité  » en général, et sur les Lillois en particulier ?

Je ne pense pas qu’on puisse se lancer dans une aventure comme celle ci sans aimer les gens. C’est parce que j’aime les rencontres et les histoires de chacun, que je me suis lancée. Donc ma vision n’a pas vraiment changé sur l’humanité. Par contre plus je rencontre de personnes, plus je me rend compte des histoires exceptionnelles qui sont vécues. Jamais je n’aurai eu accès à ces histoires sans tout ça. 

Quel est ton endroit préféré à Lille ? As tu un lieu de prédilection, que ce soit pour flâner ou réaliser tes interviews ?

Je n’ai pas vraiment de lieu de prédilection, même si j’adore le charme de la Citadelle, de l’hyper centre, et bien sûr de Wazemmes un lieu que je fréquente souvent. Par contre je me rends rarement dans le Vieux Lille, c’est bien sûr très beau, mais pour réaliser des portraits, je n’ai pas souvent eu de réponses positives. Peut être trop commerçant, un peu guindé… je n’en sais rien ! Je prend beaucoup de plaisir à parcourir la Grand Place, le quartier Vauban…. 

Même si je sais qu’il est impossible de généraliser, comment définirais tu, toi Marion, les Lillois et cette région ? 

Les Lillois… drôles, ouverts, chaleureux, généreux, engagés. Je les adore.  Même les plus méfiants ont toujours quelque chose à partager 🙂

 

Humans of Lille

Vous pouvez retrouver Humans of Lille

sur Facebook : https://www.facebook.com/humainsdelille

sur le site web http://www.humansoflille.tumblr.com

Je ne peux évidemment que vous inviter à découvrir ce beau projet au travers du site et de la page Facebook. Mais aussi à le soutenir par un like, un commentaire ou un petit mot…

Ce n’est pas si souvent que l’on découvre de tels projets, portés par des personnes passionnantes et passionnées. Celui ci m’a profondément touché. Et pas seulement parce qu’il s’agit de Lille ;). Les photos sont superbes, portées par des témoignages très intéressants et une « chef de projet », Marion, à l’écoute et bienveillante!

Est ce qu’on aime une ville, une région, pour son cadre de vie, pour ses habitants ? Marion aime les gens, tous les gens, les Lillois, Lille, le Nord… et cela se ressent aux travers de ses portraits. Bravo pour cette initiative Marion et merci! Bonne et longue route aux Humains de Lille!

Nath’

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Bonnie Parker
    21/08/2015 at 7 h 53 min

    C’est un joli projet, on a le même genre de chose à Nantes, avec l’inconnu du tramway : http://www.inconnudutramway.fr/

    • Reply
      nath
      23/08/2015 at 23 h 26 min

      Oui, c’est une très belle initiative ! Je vais aller jeter un oeil au projet nantais 😉

  • Reply
    La Phanette aux petits pois
    21/08/2015 at 7 h 22 min

    Très bel article et merci pour le partage! Quelle belle initiative! C’est touchant! Je suis d’autant plus touchée parce que celle qui porte ce projet veut rester dans l’ombre. Elle fait donc cela dans le seul but de rencontrer des gens et de nous les faire connaître! Je vais aller voir son site sans plus tarder!
    J’avais déjà vu un projet tel que celui-ci mais à plus petite échelle. C’était une parisienne qui interviewait les gens de son quartier! Encore une fois bravo pour la qualité de ton interview et merci! J’adore!

    • Reply
      nath
      23/08/2015 at 23 h 25 min

      Merci! Je ne pouvais que partager une telle initiative! Tu as raison quand tu dis que Marion ne souhaite pas du tout se mettre en avant.

  • Reply
    Les Confidences de Lizzie
    20/08/2015 at 17 h 17 min

    Quel beau projet! J’aime le concept! Très sympa cet interview

    • Reply
      nath
      23/08/2015 at 23 h 21 min

      Merci! Oui, c’est vraiment un beau projet!

    Leave a Reply